Chroniques solutions

Comportements intempestifs - miaulements excessifs

Le « miaou » a normalement pour but d’attirer notre attention et il existe autant de « miaou » que de chats sur cette Terre. Vous aurez donc compris qu’il y a une grande variabilité dans ce type de miaulement et seuls vous et votre chat vous comprenez entre vous!

Cela dit, bien que vous soyez très heureux que votre chat et vous ne fassiez qu’un, je vous comprends de vouloir que Féline Dion ou Chavarotti cesse son entraînement vocal nocturne. Voici donc ce que vous devez faire :

Premièrement, allez voir votre vétérinaire car les miaulements excessifs peuvent cacher des problèmes neurologiques, des troubles d’anxiété, de la douleur ou une peur intense.

Le vétérinaire affirme que Minou est en bonne santé? Très bien, nous pouvons tenter d’éliminer le comportement.

Le truc est d’ignorer complètement Minou dès les premiers miaulements.  Si votre chat s’est engagé dans cette routine depuis peu, les astuces présentées dans cette chronique devraient suffire. Toutefois, si la situation s’étiole depuis plusieurs mois, nous vous conseillons de nous contacter rapidement pour que nous puissions évaluer si une consultation serait préférable. Plus la problématique dure depuis longtemps, plus il y a de risques que vous ayez vous-même, sans le savoir, « entraîné » votre chat à miauler de plus belle. Effectivement, en tentant de faire taire son chat, on lui donne exactement ce qu’il cherche : de l’attention. Dans un tel cas, quelques techniques peuvent être appliquées, lesquelles devraient vous permettre de retrouver votre quiétude nocturne efficacement. Une consultation est souvent de mise, car l’intervention doit être adaptée au chat, à son environnement et aux adoptants.

En revanche, si votre chat miaule depuis peu ou miaule peu souvent, le mot d’ordre est de l’ignorer totalement. En d’autres mots, lorsque votre chat miaule, vous n’avez plus de chat. Il devient invisible. Il se téléporte dans une autre dimension. Il n’existe plus. Toute forme d’attention amplifiera les miaulements : soupirer, l’appeler, lui lancer un jouet, crier « ta yeule! » ou « minou minou! », lancer de la nourriture, vous lever pour ouvrir la porte, etc.

« Éduchateur, ce que vous me proposez comme conseil est totalement tordu et impossible! Jamais je ne pourrai ignorer mon chat lorsqu’il miaule tellement il est fatigant! »

Effectivement, il sera difficile de ne pas intervenir lorsque votre chat s’époumonera. S’il le faut, munissez-vous de bouchons d’oreilles, d’écouteurs ou de coquilles de construction (!) afin de ne plus entendre votre chanteur d’opéra félin. Si vous êtes en logement, vous devriez avertir le voisinage de votre démarche. Les autres membres de la famille doivent impérativement ignorer le chat eux aussi.

Il faut parfois compter plus de 14 jours à ignorer parfaitement le chat pour qu’il cesse de miauler. Cependant, la majorité des chats auront compris que leur petit manège vocal ne leur rapporte rien et cesseront bien avant. Le temps requis pour que ce comportement cesse varie selon chaque individu. Ne perdez pas espoir!

Ce qui suit est important si vous entreprenez une démarche pour que des miaulements intempestifs cessent.

Je dois vous parler de la bouffée d’extinction, un concept issu de la psychologie comportementale. Il s’agit du moment charnière à respecter lorsque la démarche d’ignorer votre chat est en place. La bouffée d’extinction est le moment où l’animal réalise que sa manœuvre habituelle ne fonctionne plus et qu’il amplifie son comportement afin d’obtenir ce qu’il veut. C’est signe que ça fonctionne. Dans ce cas-ci, les miaulements pourraient changer, devenir plus forts, plus longs, plus insistants ou toutes ces options réunies. La dernière chose à faire est de perdre patience à ce moment. Si vous cédez à cette intensité plus élevée du comportement de votre chat, vous venez de lui apprendre que, maintenant, le nouveau miaulement pour attirer votre attention n’est plus « miaou » mais « MRRRRAAAAAAAAAAAAAAAAWWWWWRRAAWWWWWWAAAAWWWW!!!!!!!!!!!!!!! », et vous voilà aux prises avec un problème encore plus irritant que le premier. Bref, ne cédez pas à la bouffée d’extinction.

Si votre chat continue malgré tout de miauler désespérément, sachez qu’il existe plusieurs façons de retrouver votre sommeil. Contactez-nous; il nous fera plaisir de vous aider!

Soyez informé des nouvelles dates de formation
Si vous désirez être avisé(e) lorsque des nouvelles formations sont disponibles, SVP nous envoyer un courriel à info@educhateur.com en nous demandant d’être rajouté(e) sur l’Infolettre.